Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

26/11/2014

le Mardi noir du conseil municipal


Le conseil municipal s'est réuni ce Mardi 25 Novembre. 
Les débats étaient prometteurs avec la divulgation des résultats de l'audit financier commandé par la nouvelle majorité municipale, et diverses questions écrites déposées par les groupes d'opposition de L'ESPRIT D'EQUIPE et de THIERRY NEESER à propos de la maison médicale, la commission ad hoc pour le devenir de la brasserie LE BELLEVUE... 

Monsieur Fadin a refusé (!) de faire une lecture publique de ces 2 questions, idem pour les questions de Madame Bomberger du groupe Neeser ! Un refus inacceptable qui a mis le feu aux poudres ! (découvrez nos 2 questions passées sous silence par Monsieur le Maire en-dessous de cet article)

Réactions à chaud après la réunion :

La HONTE !!

Voilà , la honte ! C'est le sentiment qui me reste de cette séance de conseil désastreuse. La honte  de voir la démocratie s'effriter  la honte de trouver normal que le Maire et ses élus bafouent le droit élémentaire  à la parole - fut-elle de l'opposition - la honte de constater que les manquements à la liberté d'expression ne génèrent aucune réaction dans les rangs de la majorité,  qu'enterrer la démocratie  devient normal, la rage de voir triompher le règne du mépris, de l'intolérance et de l'autorité abusive .  

Avez vous donc à ce point peur de nous, Monsieur le Maire,  pour que vous refusiez de porter à la connaissance du public les questions de l'opposition ? Manquez-vous à ce point de confiance  en vous pour refuser de répondre ?
Que se passe t-il ?  Que s'est il passé ? Vous promettiez le dialogue, l'écoute. Nous ne récoltons que dédain, nos questions restent sans réponses, le mensonge diffamatoire auquel vous prêtez une oreille complaisante, triomphe...  
Des agissements que vous avez combattus auparavant  et que vous favorisez maintenant  ... en pire ! 
Et dans l'indifférence générale ... 
Et c'est ça peut être le pire, l'indifférence . 
Elle est là , la honte ! 

Marie Riviere


Un audit financier aux p’tits oignons !

Mais où sont donc les choses cachées que Monsieur Fadin avait affirmé avoir découvertes ? Etait-ce de l’intox ?

De mauvaises surprises ? Point !
De situation catastrophique ? Point !
De révélation sensationnelle ? Point !
Un audit des finances locales sans surprise, mais pas tout à fait neutre, et qui va bien dans le sens de cette gestion à la petite semaine de l’équipe en place… " Un arbitrage à la maison ! "
Il fallait bien justifier l’absence de projets, l’absence de ligne directrice de la municipalité. Ce soir, c’est fait. Les finances de la commune ne permettraient plus, selon l’experte présente, d’emprunter pour investir avant 2017. La dette est lourde bien sûr, elle l’a toujours été. Cependant, la capacité de désendettement de la commune tourne autour de 5 ans, dans les conditions économiques actuelles, et l'évolution prévisionnelle de l'endettement, malgré le fameux PPP, reste satisfaisante.
Alors, QUID de la maison de santé, de la MJC, des équipements sportifs de qualité (piscine, terrain synthétique…), d’une salle des fêtes pour les événements familiaux etc… ? Il faudra patienter…

Dominique Couturier

Démocratie : "Hugues m'a tuer !"

Conseil municipal, j'y étais pour vous !

Ca s'est passé sous mes yeux, j'étais là, au milieu du public, et je n'ai rien pu faire ! Témoin impuissant de cette éxécution de la démocratie locale. J'ai vu Marie, Estelle, Dominique, en bons citoyens, tenter de lui porter assistance, appeler Monsieur le Maire à la raison... En vain ! La démocratie locale est morte sous mes yeux, là, dans cette salle du conseil municipal, et sous le regard de Marianne elle-aussi impuissante.
Il avait promis de respecter l'opposition, Hugues Fadin n'a pas tenu sa promesse. Les questions orales de l'opposition n'ont jamais trouvé de vraies réponses, les questions écrites ont été cachées au public et à la presse locale.
Sous le règne de Gérard Ancelin, j'ai parfois subi mépris, moqueries  et railleries, mais le débat d'idées et contradictoire vivait au conseil municipal. 
Le soir du 30 mars 2014, il m'avait promis de respecter l'opposition ! Hugues Fadin m'a trahi, nous a trahi, a trahi les Nogentais... Quelle tristesse !

Laurent Levasseur