Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

11/12/2014


Une chose est sûre, la « drauche » (contraction de « Droite » et « Gauche », pour dénoncer une soi-disant connivence) tant villipendée par Monsieur Vinckier, le leader local du Rassemblement Bleu Marine, est à remiser aux oubliettes, voire à la poubelle... RBM + majorité, ça peut donner « RBMaj » !
Monsieur Vinckier, toujours prompt à se poser en victime, à dénoncer le système « UMPS », ou « UMPC », semble avoir trouvé chaussure à son pied avec une grosse partie de la majorité municipale. Le voici donc complice de ce « système » qu'il dénonce tant et tant, les 2 pieds dedans...
« La majorité municipale s'est agrandie, elle représente maintenant 60 % des Nogentais », regrettait à chaud mon ami Dominique après la réunion. Triste réalité qui fait peur...
Une drôle d'alliance s'est ainsi construite au conseil municipal pour aider Monsieur le Maire à régler ses comptes avec son ex pote, allié, collègue,complice, Thierry Neeser.
Navrant !
Il est évident que ce vote massif d'une partie de la majorité municipale en faveur du FN a été pensé, organisé, convenu, en amont de la réunion du 10 décembre. La stratégie du pire pour mettre KO le complice d'hier.
Quelle tristesse !
Je suis triste, profondément triste, car, parce que je connais ou suis proche de certaines ou certains de la majorité municipale, dont je connais les valeurs et l'humanisme, le secret du vote va aussi faire porter la suspicion sur elles et eux. Alors, oui, j'ose, j'ose les inviter à prendre conscience de la gravité de ce qui s'est joué hier au conseil municipal et d'en tirer les conséquences.
Seuls Madame Durand, Messieurs Fadin et Deladerriere, ont vécu la confrontation, les prises de têtes, affrontements, avec l'ancienne majorité de Monsieur Ancelin. Aussi, comment toutes ces nouvelles et tous ces nouveaux élu(e)s, qui n'ont pas connu cette « guerre des ex », peuvent-elles et peuvent-ils accepter d'être ainsi pris en otages par un conflit qui ne les concerne pas ? Je me souviens, le soir de leur victoire, avoir vu dans l'équipe d'Hugues Fadin des femmes et des hommes volontaires et ambitieux pour changer notre ville, j'ai entendu de belles paroles et de belles intentions qui m'ont laissé croire que tout ce « sang neuf », cette jeunesse, ce renouvellement des idées, étaient une véritable chance pour notre ville. Je veux encore y croire, croire en elles et eux...
Enfin, je suis fier du comportement, des choix, des 2 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE qui restent, eux, cohérents et droits dans leurs bottes...

Laurent Levasseur