Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

29/09/2016

LAMENTABLE !

 
 
 
Que dire d’autre ? Lamentable !!!
Notre maire est lamentable ! Son comportement est lamentable !
Question orale adressée par les 2 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE, lors de ce conseil qui s’annonçait calme et sans polémique (voir question ci-dessous). Question sur la défense des usagers du train (service de qualité et tarifs), rien de politique, rien de polémique. Juste une demande légitime d’élus locaux défendant les services publics de la commune et leurs usagers. Juste une inquiétude quant à l’avenir du train à Nogent.
Alors que je m’attendais légitimement à une réponse favorable de la part de l’ensemble des élus, non seulement notre maire, dans sa paranoïa habituelle, a répondu négativement à ma question avant que je ne puisse la poser ??! Impossible de l’arrêter dans sa prose délirante et méprisante, avec sa voix tremblante et le regard méchant. Ça fait peur ! Pas de débat possible ! Oui la démocratie à la mairie est bien morte ! Ce n’est pas la première fois qu’on le constate. Les élus de l’opposition sont ignorés, méprisés. Que ne m’a-t-il pas laissé dire ma question ou que ne l’a-t-il pas dit lui-même ? De toute façon, les conseillers de la majorité sont à sa botte ! Non, notre sinistre personnage, avec sa mauvaise foi classique et son besoin de mettre de la politique politicienne et de la polémique partout, continuait sa prose vaine et provocatrice. Nous avons quitté la salle.
Contrairement aux élus de la majorité dont beaucoup n’ont même pas été réveillés par l’altercation, Marie et moi, n’avons pas honte d’un maire que nous n’avons pas choisi, et de son manque de savoir-vivre, nous sommes plutôt écœurés, fatigués d’être toujours dans la polémique au détriment de l’intérêt général. Au Conseil, on ne sert à rien ! Personne ne sert à rien ! Tout est fait, tout est ficelé ! Aucun travail de commission !
Nous sommes bénévoles, contrairement à certains absents habituels de ce conseil, notre seule motivation est le bien-être des Nogentais. Nous ne sommes pas là pour prendre des coups tout le temps ! Allons-nous regretter l’équipe Ancelin-Neeser au bout de 2 années ? J’étais spectateur des conseils à cette époque et je me souviens qu’au moins, il y avait débat contradictoire.
Quatre ans à tenir encore avec un maire qui, au lieu de parler de jeunesse, de culture, d’éducation, de bien-être, ne parle que d’économie, de revanche, de passé, de sécurité. Quelle tristesse et quelle désillusion !
Voilà mon état d’âme ce soir. J’ai besoin de m’épancher, de dire ce que j’ai sur le cœur. Pour me consoler, je me dis que nous sommes, nous, bien dans notre rôle et respectueux du mandat que nos électeurs nous ont confié. Mais que c’est dur !!!
 
Dominique Couturier
QUELLE TRISTESSE !

Même plus de la colère ou de la déception, c'est au delà ! La motivation, il y a déjà longtemps qu'elle s'est épuisée. L'incompréhension est devenue monnaie courante, les illusions de démocratie ne sont plus que des souvenirs.

Reste la tristesse.
 
Tristesse de voir un homme se débattre dans ses contradictions, un homme qui a été lui même victime et certainement souffert des tensions qui peuvent exister au sein d'un conseil municipal, un homme qui promettait une ouverture d'esprit dans la gestion des affaires communales.
 
Qu'en reste-t-il ? Rien …
Juste de la rancœur qui tourne à la haine et qui jaillit soudain là où on ne l'attend pas ; qui n'a que mépris pour la parole qui n'est pas la sienne ; qui agresse, qui coupe la parole, qui se noie dans des arguments absurdes parce que justifiés par des velléité de pouvoir absolu ; qui n'écoute pas, qui n'entend pas, qui distille le conflit avec persévérance, qui qui qui ….
Et dans le silence absolu de sa majorité …
Et nous, que nous reste-t-il ? Rien...
Pas même le droit de poser une question, envoyée par écrit dans les délais légaux et d'en attendre un réponse sensée.
Juste de droit d'entendre une réponse absurde, à une question non lue ! Avec interdiction d’intervenir ! Pas le droit...
Qu'en est il du respect élémentaire que l'on se doit mutuellement, du savoir vivre, et même tout simplement de la politesse ?
Et je ne parle même plus, hélas de démocratie !
 
Vraiment, quelle tristesse .
 
Marie Rivière

"Allons-nous regretter l’équipe Ancelin-Neeser au bout de 2 années ? J’étais spectateur des conseils à cette époque et je me souviens qu’au moins, il y avait débat contradictoire", écrit mon ami Dominique, désabusé, révolté...

2001/2014, 13 ans autour de la table du conseil municipal, en face-à-face avec Gérard Ancelin.
13 années de confrontation et de débat d'idées, car c'est bien sur les idées, les projets, notre vision pour Nogent sur Seine, que nous nous opposions.
Les joutes étaient parfois violentes, chaque partie savait user du sarcasme, parfois aussi de l'humour, mais le débat contradictoire existait et vivait autour de la table du conseil municipal.

Aujourd'hui, sous le regard désabusé de Marianne, Hugues Fadin, victime devenue bourreau, foule aux pieds la démocratie locale. ...
 
Laurent Levasseur




Pour info, ci-dessous, question orale, accompagnée d'un vœu, proposés par les 2 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE :
" Conformément au règlement du conseil municipal, nous souhaitons poser cette question orale et proposer un vœu lors de la séance du Conseil Municipal du 28 septembre 2016.
Lors du dernier Conseil Municipal du 6 juillet 2016, je vous ai interpellé au sujet de la discrimination faite sur le dos des usagers, des acteurs socio-économiques du Nogentais, par la SNCF, concernant des différences de tarifs exagérées entre communes très rapprochées. Situation qui, non seulement, nuit aux usagers de notre commune, en particulier les salariés travaillant sur Paris, aux entreprises locales, mais également aux collectivités qui ont fortement investi pour des structures qui risquent d’être sous-utilisées. Nous avons voté pour le protocole relatif au financement partagé de la ligne électrifiée Paris-Troyes. Bien que ce ne soit pas rapporté dans le compte-rendu de cette réunion, vous n’étiez pas défavorables à ce qu’un vœu soit proposé au conseil suivant. Certains adjoints y étaient même favorables. C’est en effet notre rôle d’élus de défendre les intérêts de ses administrés, de ses entreprises. C’est notre rôle d’élus de faire en sorte que les investissements réalisés soient cohérents et efficients. C’est pourquoi, ce vœu n’apparaissant pas à l’ordre du jour de ce conseil, nous, membres élus de l’esprit d’équipe, avons décidé de vous le proposer au conseil municipal ":
VŒU 
PROPOSE PAR LE GROUPE L’ESPRIT D’EQUIPE
AU CONSEIL MUNICIPAL,
adressé à l’Etat et aux responsables de la SNCF :
Lors de son assemblée du 6 juillet 2016, le Conseil Municipal, à l’unanimité, a voté en faveur du protocole relatif au financement de l’électrification de la ligne Paris-Troyes. Nous sommes favorables à une participation comme nous avons déjà investi dans des structures lourdes favorisant l’accès au train (pont, parking, accessibilité). Cependant, Les différences considérables de tarifs appliquées aux usagers de la gare de Nogent par rapport à ceux de Provins ne peuvent que nuire à la fréquentation de notre gare qui risque bien d’être délaissée au profit de celles de Provins et Longueville. C’est donc l’avenir du train à Nogent qui est compromis.
En outre, les usagers nogentais, travailleurs, acteurs socio-économiques se sentent discriminés.
Cette situation risque d’entraîner un lourd handicap pour la dynamique de notre territoire et de nos entreprises.
Nous, élus du Conseil Municipal de Nogent sur Seine, demandons qu’en contrepartie des efforts financiers répétés de notre collectivité, la politique des tarifs de la SNCF soit révisée en vue d’être plus juste et cohérente, avec une exigence de qualité (nombre de trains s’arrêtant à Nogent) et d’égalité des usagers devant le service public (tarifs équivalents).




Aucun commentaire: