Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

14/04/2014

Témoignages...

Dominique Cout« Un peu d’air frais, de la jeunesse, un climat apaisant. Beaucoup de regrets pour le beau projet que nous proposions et qui ne verra pas le jour à Nogent sur Seine. Un grand respect pour Hugues Fadin et son équipe. Une pointe d’espoir, une pointe de doute et d’angoisse. Voilà ce que j’ai ressenti lors de ce premier conseil municipal de l’ère Fadin.

Espoir d’un projet innovant et fédérateur pour les Nogentais ? Je n’y crois guère, je ne me fais aucune illusion de la part d’une équipe qui se déclare apolitique, mais je ne tiens pas à faire un procès d’intention.
Espoir surtout d’un climat serein, convivial, démocratique, avec d’autres méthodes, sans pressions, sans menaces, sans représailles, sans clientélisme, oui j’y crois fermement.
Espoir que le débat va enfin s’installer au sein du conseil, au sein de la commune. A ceux qui croyaient que la mairie était chasse gardée, je dis « Bon vent pour une bonne leçon de démocratie ! ».
A ceux, qui sont capables de s’en prendre à une gamine, à cause de l’engagement de son père sur la liste d’opposition, de la virer, de lui mentir, à ceux qui ont cautionné ces méthodes, qui se sont tus jusqu’au bout, je dis « Prenez la porte, vous avez été virés par les Nogentais, juste retour des choses…» et « Au bon souvenir de Lucie… » (à noter que Hugues Fadin, Jean-Pierre Mérat et Patrick Deladeriere faisaient d’ailleurs partie du clan des bourreaux).
A ceux qui ont dormi pendant 6 ans au sein du conseil municipal, qui ont sorti 2 mots et 3 grognements en 6 longues années, je dis « Je vous laisse avec votre (bonne ?) conscience d’avoir accompli votre mission, d’avoir respecté généreusement le mandat confié par vos électeurs… ».
Oui, je crois que les méthodes vont changer. Nous serons partie prenante et vigilants.

Doute et angoisse aussi devant la « Menace ». Les idées d’intolérance, de discrimination, de division, des idées antirépublicaines, qui stigmatisent, qui rejettent, seront représentées au sein du conseil municipal et pourront se servir de celui-ci comme d’une tribune. On entendra parler de « bons Nogentais », de « bonne culture », de « bons comportements »… Le discours du Front National résonnera pour la première fois dans la mairie de Nogent sur Seine ! Chez nous !

Doute, angoisse et malaise devant l’indifférence, voire la complaisance et la bienveillance du candidat Hugues Fadin qui a placé lors de sa campagne, ces idées toxiques du FN au même niveau que les nôtres, celles de L'ESPRIT D'EQUIPE, humanistes, généreuses et rassembleuses, dans la catégorie des « extrêmes » et donc des idées extrémistes ! La démocratie participative, la justice sociale, la liberté d’expression, la culture pour tous : des idées extrêmes et extrémistes ?!!! J’ose espérer que cet amalgame était uniquement dû à une campagne habile d’Hugues Fadin, stratégie ménageant la chèvre et le chou, et qui a porté ses fruits.

Monsieur le Maire, levez le doute, rassurez-nous. Un symbole fort serait d’abord d’accoler la devise républicaine au fronton de l’hôtel de ville, comme L'ESPRIT D'EQUIPE le réclame depuis longtemps.
Monsieur le Maire, rassemblez les Nogentais, soyez le Maire de tous les Nogentais. Ne cédez pas aux sirènes du populisme. Alors, nous participerons à ce rassemblement que vous souhaitez initier, j’y participerai avec vigilance et esprit critique. Bonne chance à toute cette équipe chargée de défendre l’intérêt général et le service public. »
Dominique Couturier