Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

20/11/2014

INTOX !

Lu dans la tribune "EXPRESSION POLITIQUE" du dernier numéro du magazine municipal : Sous le titre racoleur et alarmiste " La centrale va-t-elle fermer ? ", le leader du FN Nogentais manipule les propos des 2 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE, seuls pris pour cibles, en écrivant qu'ils auraient affirmé (lors du conseil municipal du 8 Octobre) "leur hostilité au nucléaire qualifié par eux de dangereux". Et d'ajouter dans son mensonge : "... les écolos-gagas soutiendraient-ils dans un "après moi le déluge" le projet de fermeture de la centrale de Nogent après celle de Fessenheim ?"...

Obnubilé par L'ESPRIT D'EQUIPE, le leader du FN Nogentais se souvient-il que, sur France Inter, le 14 Juin 2011, c'est Marine Le Pen qui déclarait que la sortie du nucléaire était "un objectif qu'il faut avoir à l'esprit parce que c'est une énergie énormément dangereuse"
Ce délire du frontiste Nogentais est sans fondement, comme en témoigne l'extrait sonore ci-dessous qui rappelle honnêtement les propos tenus par notre ami Dominique Couturier (séance du conseil du 8/10, rapport 2014-134 relatif à l'implantation d'éoliennes).

 

Décidément il est impayable ! Après avoir voté contre la construction du 2nd restaurant scolaire, demandé l’ « excommunication » de la soirée événementielle « Urban freestyle » pour cause d’anglicisme, l’éradication des cours de djembé, etc, etc…, notre élu du « Front » s’épanche, cette fois-ci, dans le magazine municipal, sur les questions énergétiques. Et ce, avec autant de pragmatisme et d’habileté qu’une poule avec un couteau… Couteau dont la pointe émoussée est, comme toujours, tournée vers les élus de L'ESPRIT D'EQUIPE, accusés, cette fois-ci, de faire l’apologie de la diversification énergétique et donc de vouloir « in fine » la fermeture de la centrale !

Voila donc un nouveau raccourci mensonger et infondé à l’encontre d’élus qui n’ont de cesse de revendiquer le maintien d’un service public de l’énergie, afin de ne pas soumettre la sureté nucléaire et l’intérêt des consommateurs aux intérêts du libéralisme et de ses actionnaires. En clair, un nucléaire plus sûr et au seul service de la nation et de ses concitoyens. La question de l’indépendance est, quant à elle, toute relative. En effet, ce qui compte avant tout, c’est la volonté politique de considérer ou « pas » l’énergie, quel qu’en soit le mode de production, comme un besoin de première nécessité et faire en sorte qu’il le demeure.
Pour mémoire, durant le mandat municipal précédent, les 3 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE avaient soumis au vote du Conseil municipal, un vœu contre l’instauration de la loi *NOME, synonyme de dérives des prix de l’énergie (source : *CRE).
Seuls les 3 élus de L'ESPRIT D'EQUIPE avaient approuvé ce vœu ! 





 NOME : nouvelle organisation du marché de l’énergie
 CRE : commission régulation de l’Energie