Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

10/04/2015

« Lorsqu'on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n'est le bon »…

 
Premier budget, première étape pour notre Cap’tain Hugues (voir article "cap'tain Hugues + bas) et toujours pas le moindre signe d’une éventuelle direction. Cap’tain Hugues se satisfait pleinement du surplace ou bien profite simplement des vents initiés par l’équipe précédente. Les seuls projets poursuivis sont ceux qui n’ont pas pu être stoppés (le musée et le restaurant scolaire).
Mais d’où vient ce budget ? Qui l’a fait ? Qui a recensé les besoins de la commune ? Quelles sont les orientations ? Aucune réponse autre que celle d’un budget élaboré par l’administration elle-même (!!!).
De commissions municipales, aucune ne fonctionne normalement : pas de commission éducation pour évaluer les besoins, suite aux différents conseils d’école, pas de commission sécurité, pas de commission environnement, pas de commission d’accessibilité, pas de conseil de sécurité et de prévention de la délinquance etc… Alors qui prépare ce budget ? Qui gère les services ? Qui prend les décisions ? Certainement pas les élus ! C’est un comble ! Les élus, on leur demande seulement de voter contre, de voter pour ou de s’abstenir ! On s’assoit sur l’information due aux conseillers, on s’assoit sur le débat d’idées, on piétine la démocratie ! Tout va bien. Pas la peine d’élaborer une politique culturelle, sociale, de la jeunesse, environnementale, de prévention. On avance au jour le jour, au petit bonheur la chance. On apprend les choses comme elles viennent, par le journal ou par les rumeurs…
Pourtant, notre Cap’tain Hugues a déjà rempli le seul objectif qu’il s’était fixé en mars 2014 : celui de battre l’ancien maire !... Même s’il n’a pas réussi, malgré de louables efforts, à le faire saborder par son nouvel allié lors de la dernière élection départementale…

L'avenir de Nogent sur Seine
 suspendu à l'acquisition d'une boussole
par Cap'tain Hugues...
Alors nous ne pourrons pas compter sur Cap’tain Hugues pour avancer, serons-nous obligés de faire confiance au vent et aux écueils ? Comme disait Sénèque, grand philosophe : « Lorsqu'on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n'est le bon »…







Dominique Couturier