Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

27/06/2015

L'abus de flyers de la majorité municipale nuit gravement au respect de la démocratie locale...

Monsieur le Maire,
 
Privés de tout travail de concertation et de toute information, notre groupe L'ESPRIT D'EQUIPE proteste énergiquement devant l’abus de bulletins d’information municipale, surtout quand ce bulletin est en fait une propagande pour la majorité municipale, citée 2 fois dans le bulletin concernant un centre municipal de santé : « la nouvelle majorité municipale a placé la lutte contre la désertification … » et «…la majorité municipale présentera un projet … ». Ce n’est pas la majorité municipale qui dirige cette commune, c’est le conseil municipal, me semble-t-il.
Non seulement, vous ignorez les oppositions qui représentent, je vous le rappelle, la majorité des Nogentais, non seulement vous décidez de tout entre 2 ou 3 personnes de manière opaque, mais vous vous permettez en plus de faire la promotion de la majorité municipale avec l’argent du contribuable ! Nous nous associons donc aux protestations d’Estelle Bomberger, au nom de son groupe d’opposition et nous exigeons un espace d’expression plus important sur toutes les publications municipales.
En outre, vous savez que notre groupe est favorable à un centre municipal de santé et à l’emploi de médecins salariés. Nous l’avions proposé depuis longtemps à une époque où vous n’y étiez pas favorable. Nous avons voté pour. Aussi, je ne comprends pas votre stratégie de nous écarter systématiquement de ces projets municipaux importants. Je trouve votre façon de gérer à contre-courant de la démocratie la plus élémentaire. Il est grand temps d’associer tous les Nogentais à la vie municipale.
 
Dominique Couturier
 
Après l'abandon de l'historique ECHO NOGENTAIS, la nouvelle majorité municipale s'était vantée d'avoir fait baisser les coûts du magazine municipal... L'abus de flyers vantant leur politique, en dehors dudit magazine, bafouant ainsi le droit à l'expression libre de l'opposition, doit avoir un coût important d'impression et de distribution. Ainsi, nous sommes en droit de penser que cette multiplication de flyers ajoutés au magazine, ce stratagème destiné à censurer la parole de l'opposition, pourrait coûter plus cher au contribuable que le regretté ECHO NOGENTAIS. A vérifier...
 
Laurent Levasseur