Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

01/06/2016

A nogent sur Seine, toujours pas de salle de combats, mais déjà un ring...

Le conseil municipal s'est réuni Mardi 31 Mai.
 

Après plus de 2 ans de mandat, on peut vraiment se poser la question :
Quand verrons-nous l’intérêt général des Nogentais et de Nogent l’emporter sur les querelles de personnes et vengeances stériles ?
 
Quand s’arrêteront les manœuvres politiciennes, les agressions verbales de plus en plus insupportables ?
 
La haine et le désir d’en découdre entre anciens amis politiques pourrissent les débats, annihilent l’action, noient les bonnes idées dans une mare de blablas inutiles et de disputes de cour d’école. Devant les nombreux grands défis : l’ouverture et l’animation du musée, la requalification et l’animation du centre-ville, l’évolution de la communauté de communes, la dynamisation du quartier du 8 mai, devant le vide de projet social, de projet culturel, on passe son temps à se renvoyer la balle chaude, à trouver la petite vanne qui va énerver l’autre…
Marie et moi ne sommes pas là pour compter les points. Nous désirons apporter notre part à ces projets, et c’est bien difficile, car aux disputes, aux incivilités, à l’attitude puérile et agressive de certains élus responsables, s’ajoute un manque évident de concertation, un manque de volonté d’ouverture, une ignorance du travail d’équipe, et une obstruction systématique de toute information.
Devrons-nous continuer ainsi 4 années encore ? Le climat de ce conseil de mardi soir, comme l’atmosphère pesante de la réunion publique du 17 mai dernier nous laissent perplexes quant à l’avenir de ce mandat. Il n’est que temps de faire table rase du passé et d’avancer unis face aux défis. Soyons à la hauteur des enjeux… Nous sommes prêts à jouer le jeu en toute bonne foi.
Un point positif dans cette grisaille municipale : ce beau projet qui va profiter aux enfants, cet espace jeunesse - restaurant scolaire 3 étoiles qui a abouti. Notre maire a simplement ignoré la municipalité précédente qui a initié et élaboré le projet. Nous avons tenu, élus de l’Esprit d’équipe, à réparer cette injustice en remerciant l’ancienne municipalité au nom des familles nogentaises. C’était la moindre des choses.
Dominique Couturier

 
Le nouveau blason
de Nogent sur Seine


Assister à une séance de conseil municipal s'apparente de plus en plus à un échange de tirs croisés entre deux factions liées par une rancune et une détestation réciproque. Arriver à cerner les problématiques, et les vrais enjeux s'avère très difficile pour qui n'est pas rompu à ce genre d'exercice, tant les débats, si l'on peut qualifier ainsi cet échange de propos injurieux, s'envolent loin du propos initial.
 
Ce soir, les fondements de la dispute tournaient autour de la sécurisation de l'accès au collège. Problème majeur, où la sécurité des jeunes est en jeu, on ne peut nier que les heures de sortie du collège donnent lieu à un sacré bazar. Le maire et sa  majorité, pour y remédier ont travaillé sur un projet d'aménagement de l'accueil des collégiens par la rue du 8 Mai. Le conseil d'administration du collège, composé d'acteurs de la vie éducative a approuvé le projet de pôle de stationnement rue du 8 Mai et la condamnation de l'entrée actuelle rue Jean Jaurès. Les associations de parents d'élèves sont divisées. La FCPE est pour avec la condamnation de l'entrée actuelle rue Jean Jaurès, la PEEP est pour mais refuse la condamnation de l'entrée actuelle rue Jean Jaurès. Et le président du Conseil départemental, Mr Adnot, a demandé à modifier le projet ( sans commentaires .... ).  Pas simple !
 
Et l'opposition, que dit-elle ? L'opposition s'oppose, normal. Les "Amis de Nogent" veulent garder l'entrée actuelle en la réaménageant,  pas l' ESPRIT D'EQUIPE  qui approuve les mesures prises sur ce dossier.  Chacun a ses propres arguments, que l'on peut trouver judicieux ou non, suivant ses convictions et sa capacité à rester objectif .
 
Voilà, le décor est posé. Le débat peut avoir lieu. Qui dégénère rapidement, on s'en doute, l'équipe Fadin d'un côté, l'équipe Neeser de l'autre, l'étripage peut commencer. Habituels règlements de comptes, climat de tension, d'agressivité non maîtrisée, de propos méprisants qui noient toute possibilité de discuter normalement de problèmes qui touchent le quotidien des Nogentais. Comme c'est lassant et contreproductif !
 
Marre, vraiment marre ! La colère me gagne, mais je résisterai à l'envie de rentrer dans l'arène et joindre mes insultes aux insultes. C'est tellement affligeant ! Nous avons les valeurs à défendre, nous sommes pour le débat d'idées, pour la démocratie participative et les échanges constructifs afin d'œuvrer pour le bien commun. Nous pensons que le dialogue doit être à la base des rapports humains, que l'écoute est un enrichissement. 
 
Nous avons été élus pour ça et nous y croyons encore, malgré tout. Résistons !

Marie Rivière
 
 
La démocratie locale et représentative prise en otage.
 
A quel jeu douteux joue donc Philippe Adnot le Président du Conseil Départemental ?
Incroyable ! Le projet de sécurisation des abords du collège est devenu "une affaire" ! Et c'est le choix démocratique - oui, Monsieur Adnot, un choix qui a reçu l'aval des élus des 2 assemblées, ne vous en déplaise - du Conseil municipal et du Conseil d'administration du collège de condamner l'entrée située rue Jean Jaurès qui fait danser Monsieur Adnot d'un pied sur l'autre...
Ainsi donc, Monsieur Adnot accepte la fermeture de l'accès rue Jean Jaurès durant "une période d'observation" mais ... précise qu' "il conviendra en tout état de cause de rétablir une entrée piétonne rue Jean Jaurès"... Allez y comprendre quelque chose ! Et surtout quelle recommandation stupide !
Le projet de sécurisation des abords du collège est bel et bien devenu "une affaire" ! Une triste affaire politique ou politicienne qui prend en otage la démocratie locale. Et, quoi qu'en dise Monsieur Adnot, difficile de ne pas soupçonner une intervention de l'un de ses plus fidèles lieutenants, Gérard Ancelin, conseiller départemental de notre canton et surtout ancien Maire de notre ville qui n'a toujours pas digéré le verdict des dernières élections municipales...



Laurent Levasseur


5 commentaires:

Cédric H a dit…

personnellement je m'interroge sur une chose,sauf erreur entre le collège et le bâtiments qui sert à certains professeurs (appartements ? ) corrigé moi il y a un "pseudo parc" autant dire inutilisé, en tout cas de ma lointaine époque ou j'allais au dit collège, les élèves n'avait pas le droit d'y aller, pourquoi ne tout simplement pas rasé cette zone qui n'est guère que zone promenade à l'usage autant dire exclusive des professeurs et en faire une voie large à sens unique qui connecte la rue du 8 mai et la rue gens jaures

d'un coté de cette voie large sens unique il y aurait des parking limité à 15mn pour les voitures des parents attendant leurs enfants de l autre coté les aire de bus

l'aspect "austère" de la rue du 8 mai y gagne, et aucun intérêt de fermer la grande entrée du collège coté de la rue jean jaures


Après on va certe me dire qu'à cause d'un musée tresorerievore y a pas de sous pour faire une voie
vendez donc 1 des "œuvres" ça renflouera bien les caisses d'un petit million :o

C.R a dit…

Bonjour,

Le commentaire de Cédric retient mon attention;

J'ai proposé cette solution par deux fois à mes collègues du CM.
J'ai même fait des photos à l'appui mais soi disant le Conseil départementale ne veut pas céder de terrain....................
Avouez que dire que pour dynamiser un quartier on y fait passer des cars et des voitures devant des immeubles que l'on souhaite réhabiliter; c'est fort d'empathie!

Catherine ROSIAN

Anonyme a dit…

probleme foncier hc

Cédric H a dit…

l'avantage c'est qu'avec la création d'une telle voie, la rue du 8 mai serait aussi plus en contact avec du "commerce"
la fermeture de l'entrée principale du collège pour moi n'annonce qu'à terme la fermeture de la "presse" qui se trouve en face

du coup est ce que le dit bureau de "presse" s'exporterai à coté du "Pasta Bella" ?

un trafic maitrisé avec des espaces de stationnement bien pensé ouvre la possibilité à des commerçants de trouver l'endroit viable pour ouvrir des échoppes... ne serais ce que des annexe à horaire ciblé de commerçant du centre ville pour y vendre fruits et sandwichs, boissons par exemple

ce n'est malheureusement pas sans commerce, donc sans voierie bien pensé que la rue du 8 mai va être redynamisé par magie

c'est de l'urbanisme élémentaire

pour du dynamisme faut du commerce
pour du commerce il faut des voies d accès viable

si la municipalité n'est pas fichu de comprendre cela

c'est comme leur musée "censuré" construit emprisonné de bâtiments, à la thématique ridicule, en plus un musée construit en zone inondable (youpi)
plus qu'un musée, il aurait mieux valu un pole de valorisation des énergies "nouvelles" (eoliens, solaire, hydraulique...) de nouveau matériaux plus durable (avec l'aspect renouvelable/recyclage) une revalorisation de l'utilisation du bois sous de multiple forme
bref qqchose valorisant l'avenir, et pas le passé

la majorité s'en fout de "camille Claudel", mais forcément c'était un caprice de monsieur Ancelin, caprice qui va couter cher aux nogentais durant plusieurs décennie, même quand Mr ancelin ne sera plus de ce monde

Un musée certe peu avoir un impact positif, quand il a une thématique qui intéresse un grand nombre
je ne vois pas ou "Monsieur" Ancelin à vu en "Camille Claudel" un atout
oui dixit Wikipédia, elle a connu Rodin, youpi elle a passé une partie de sa jeunesse dans la commune... j'en envie de dire ... et alors ... y a 100ans de cela ... la belle affaire
certe on peut apprendre du passé pour ne pas répéter les même erreurs, ce n'est pas pour autant qu'il faut rester coincé dans le passé, arrive un moment faudrait peut être songer à construire l'avenir à la mairie de Nogent sur Seine

une Entreprise Privé pour évolué elle construit des laboratoires, des centre de recherche et développement ... elle ne s'endort pas sur les acquis sinon elle se fait doublé par la concurrence

Prenons Troyes, son développement c'est entre autre grâce à son Centre Universitaire

C.R a dit…

Bonjour,


Je souhaitais juste signifier à Mr Cédric......que je l'avais lu et que j'apprécie les personnes qui ont un avis et qui le défende assez justement! C'est à mon sens ainsi que les choix se font au mieux même si faut parfois mettre un peu d'eau dans son vin le repas passe quand même rien n'est bloqué..........................

Cordialement,

Catherine ROSIAN