Bienvenue sur le blog de notre association citoyenne

04/10/2016

Le silence des agneaux

C'est bien connu : Qui ne dit mot, consent... L'attitude "lamentable" d'Hugues Fadin envers ses opposants n'a, jusqu'à ce jour, arraché aucun signe de désaccord ou de rejet chez ses colistiers de la majorité municipale, déjà peu bavards, ou totalement absents pour certaines et certains,  dans les débats. Si le silence est d'or, alors il faut croire que la fortune vient en se taisant face aux dérapages du maire...
 
Marie et Dominique ont quitté, dépités, la réunion du dernier conseil municipal.
Difficile de trouver le sommeil, alors Dominique s'est fendu d'un message à ses collègues du conseil municipal avec l'infime espoir de titiller et réveiller leur conscience :
 
" Chers collègues,
Je vous adresse, pour info, ma question orale et mon vœu pour défendre les usagers du train, les entreprises nogentaises, les investissements  réalisés. Notre maire vous en a privé. Maintenant je prendrai l’habitude de vous l’adresser avant le conseil.
 
Ce soir, alors que tout se passait bien, j’ai pris une véritable douche froide. Je me suis senti impuissant, humilié, lessivé.
Faites vous-même votre jugement. Où est la polémique ? Où est la politique politicienne ? Où est la provocation ?
Cette question, Marie et moi, nous l’avons proposée dans un esprit de collaboration constructive. Je m’attendais naïvement à un soutien des conseillers, voire de la municipalité (nous avons le même intérêt, l’intérêt général). Nous ne nous attendions sûrement pas à un tel coup de bâton, un tel déni de démocratie et un tel manque de savoir-vivre vis à vis d’élus bénévoles et qui ne sont là que pour respecter leur mandat et faire vivre l’intérêt général.
J’ai quitté la salle frustré, découragé. Ma colère est à la hauteur du comportement irrespectueux de notre maire, de son excès d’autoritarisme mal placé,  et de l’indifférence des conseillers de la majorité.
L’attitude du maire est scandaleuse. La démocratie locale est piétinée. Nous en avons marre dans l’opposition, de prendre des coups, de ressasser le passé, de débattre dans une telle atmosphère revancharde où seule la rancune oriente les débats.
Il y a 2 ans 1/2 seulement, je me réjouissais d’avoir une nouvelle équipe municipale, des nouvelles méthodes, un maire d’apparence sympathique, humain, démocrate, respectueux. Quelle déception !
J’aimerais connaître l’avis de ceux qui peuvent encore changer les choses, les conseillers de la majorité, même si je ne me fais pas d’illusions. Ils sont bien bridés. La discipline d’abord et tant pis pour la liberté d’expression et la démocratie.
Quatre années dans une telle atmosphère, ça va être très long…"
Dominique Couturier
conseiller municipal et dépité.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Il y a toujours un risque celui de perdre des indemnités.